Sentier Grotte des fées


LE SENTIER DE LA CHUTE

La chute

 

La chute de la Grotte des fées est entourée de légendes. Formé par le travail sédimentaire de la rivière Blanche, un canyon donne accès à une chute de 6.5 mètres de hauteur, encastrée entre des falaises de grès frôlant les  14 mètres. Au printemps et davantage à l’automne, Chute cette vallée rocheuse baigne dans une brume blanche.  En examinant la falaise du côté Est de la rivière, on y devine un visage couronné d’une haute chevelure, faisant face aux tourbillons de l’eau profonde. Une fine bruine en suspension l’enveloppe de vapeurs diaphanes, tel un voile hérissé de gouttelettes aux couleurs de l’arc-en-ciel. Ainsi, par temps humide de l’été, ce phénomène naturel aurait donné naissance au mythe de la fée. Il n’en fallait pas plus pour rendre ce lieu magique aux esprits imaginatifs.

 

Difficulté du sentier : facile

Nombre de kilomètres : 2.3 km (4.6 km aller-retour, avec arboretum)

 

La vallée du ruisseau

 

Ce site vous permet de faire une halte pour vous désaltérer à un ruisseau encastré dans une minuscule vallée. Sous la mousse se profile une rangée de billots sans doute alignée, autrefois, par quelques habiles bûcherons pour faciliter le transport du bois. Cette installation abrite du soleil une source pure, coulant sur la pierre. Seule a voyagé à travers le temps, l’eau qui y coule.



Le camp et l'écurie

 

On découvre, couvertes de mousse, les ruines d’un abri forestier et d’une écurie ayant servi aux anciens bûcherons. À l’époque de la colonisation, le cheval était le meilleur allié de l’homme pour travailler en forêt. L’écurie devait être construite près d’un ruisseau pour permettre aux chevaux de s'y abreuver. 

 

Diaporama du sentier de la chute

 

L'âge des temps passés

L'âge des temps passés

© Carlos Letona